Rencontre avec Thierry coordinateur de l’équipe des décors

Vue simulation aéroport

Vue simulation aéroport

Comment s’est déroulé le choix initial des décors ?

On a fait une réunion avec l’ensemble des caramels bricoleurs pour s’échanger nos différentes idées sur l’élaboration du décor. La grosse différence par rapport aux spectacles précédents, c’est que nous n’avons pas un décor unique d’un bout à l’autre du spectacle mais une succession de tableaux comme pour une revue de cabaret. Chaque tableau a donc son propre décor, on en totalise 17. On savait par contre qu’on n’aurait ni les moyens financiers ni la place de construire 17 décors différents, on est donc parti sur l’idée d’un décor composés de plusieurs éléments qui en se combinant, créent les 17 tableaux.

Mais vous aviez déjà des éléments de décor des anciens spectacles ?

Vue Cabines Institut

Vue Cabines Institut

Oui c’est vrai, mais à nouvelle compagnie, nouvelles idées … Sur les 3 derniers spectacles l’élément de départ des décors étaient les praticables (qui permettent quand on est nombreux sur scène d’avoir plusieurs niveaux de jeux pour les comédiens. Ensuite on les habillait en fonction des thèmes des spectacles. Pour « Pas de Gondoles pour Denise » nous avons décidé de ne pas utiliser les praticables, en les remplaçant par des escaliers de différentes largeurs. En les plaçant de différentes manières on arrive à créer plusieurs univers totalement différents. La lumière sur ce spectacle aura également un grand rôle. Tous nos éléments de décors sont volontairement sans couleurs (à base de gris clairs et de noirs) pour pouvoir être colorés par les projecteurs par la suite. Ainsi le décor va donc changer de forme mais aussi de couleur à chaque tableau.

Qui a réalisé les éléments du décor cette fois-ci ?

A part pour les escaliers que nous avons fait faire par un décorateur professionnel (pour leur solidité et un gain de temps énorme) tout le reste des décors a été réalisé par les caramels eux-mêmes, les weekend où on n’avait pas de répétitions. Tout ça mis bout-à-bout a nécessité plus de deux ans de travail pour monter ce spectacle !


Laisser un commentaire

Newsletter

Les Caramels fous sur Facebook